lundi 5 mai 2014

La Gaude


La Gaude

 Réséda luteola, Lirun en arabe 

 


Jaune de Gaude, orange de Gaude et Garance, vert de Gaude et Indigo


Plante tinctoriale bisannuelle d'Afrique du nord mais, présente sur tout le pourtour méditerranéen. Les parties aériennes de la plante sont récoltées après la floraison puis séchées, broyées pour pouvoir être utilisées pour la teinture. Cette plante classée Grand Teint est depuis longtemps la source de jaune la plus solide. En surteinture avec l'indigo ou la garance elle nous procure les verts et les oranges . 



Feuilles et tiges de Gaude de notre jardin



Au Maroc le Réséda a été recensé à l'état sauvage par l'ethnobotaniste français GATTEFOSSE en 1921 puis confirmé en 1937 par POINSOT et REVAULT. Mais sa culture avait déjà disparu. Elle servait notamment pour la teinture des cuirs. J'ai observé quelques plantes sauvages dans le piémont du Rif près de Ouazzane en février 2014. Le Réséda que nous utilisons est cultivé en France. 



Sophie et un plant de réséda dans notre serre.








Extrait naturel concentré de Gaude produit en France

Cultivée intensivement jusqu'à la fin du XIXeme siècle en France, Belgique, Angleterre, Allemagne la Gaude fut même la seule source de jaune autorisée par le Capitolaribus de tinctorium de Venise en 1243. Elle est encore présente à l'état sauvage dans quelques régions de France mais sa cueillette est interdite. Elle peut être confondue avec Reseda alba qui lui, n'a pratiquement aucun pouvoir tinctorial.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Programme 2018 stages teinture au pastel des teinturiers

Nouveaux stages de teintures à Lautrec dans le Tarn.   Deux jours en immersion totale dans le bleu. Du champ à la teinture pour ...